PICT0027

... Et ce sera pour aujourd'hui. Ce message est en effet le dernier que je posterai sur ce blog. Non non, ne criez pas ! C'est, de mon point de vue tout au moins, une bonne nouvelle. Pourquoi ? Parce que, comme disait Jackie Quartz dans son inoubliable tube, "Juste une mise au point" : la fin d'un amour donne naissance à un autre...

Bon. Plus sérieusement, si j'arrête "La vie MG B", c'est parce que je crois en avoir fait le tour. Vous l'aviez constaté dans mes textes, je l'avais clairement indiqué dans le tout dernier ; l'inspiration avait du mal à venir. Alors j'ai élargi le champ, j'ai exploré des chemins parallèles. Parce que noircir des lignes en faisant du name-dropping, juste pour dire "on est passé par ici et on repassera par là", ç'aurait été moyen. Inévitablement, il s'est passé ce qui devait se passer : à force de vous dire des choses de plus en plus personnelles, même si elles ne touchaient la voiture que de loin, j'ai pris goût au déballage. Et maintenant, j'ai envie de vous parler de moi. De tout ce que j'aime, de tout ce qui fait mon bonheur au quotidien.

Problème : ces sujets n'ont pas leur place ici. La passion de la voiture est toujours là, et bien là, elle prend toujours une grande place dans mon quotidien. Mais il y a tant d'autres façons d'aimer la vie, de la ressentir, d'en profiter ! Voilà pourquoi j'ai créé, ce week-end, un nouveau blog appelé Tous les plaisirs du monde. Un espace qui me ressemble, ni plus ni moins qu'ici, mais dans lequel seront abordées toutes sortes de choses qui me tiennent à coeur, et pas seulement la MG. Le cinéma, les voyages, la gastronomie, plus généralement la famille, les amis...

On m'objectera que je me coule dans la banalité, qu'il aurait été facile de mener les deux blogs en parallèle. Tout sauf l'auto dans l'un, pour faire comme tout le monde, et la MG dans l'autre pour être à la marge. Je ne conçois pas les choses de cette façon. Mon art de vivre est global, je ne compartimente pas les plaisirs. Tout est lié. Alors bien sûr, je sais que je vais perdre une partie de mes fidèles, ceux qui me rejoignaient parce que nous avions "ça" en commun, et qui ne se retrouveront pas forcément dans le reste. Ils ne viendront peut-être pas pour voir leur pôle d'intérêt noyé dans la masse. Mais j'en accepte l'augure. Ainsi vont les choses. C'est comme ça. Et puis après tout, La vie MG B ne meurt pas, il reste en ligne donc accessible à tous ! Il n'est pas impossible, si la nostalgie me prend, que je vienne moi aussi y faire un tour de temps en temps.

Alors au revoir, et qui sait... peut-être à bientôt !