PICT0035Cette année, Toussaint aura rimé avec incertain. Nous avons en effet alterné le meilleur et... le moins bon, victimes d'une petite mésaventure au cours de notre balade du jour. Oh, rien de méchant. Juste un coup de calgon de madame 12 volts, notre batterie. Il est vrai que je ne l'ai pas ménagée ces derniers temps. Lui ai réclamé des efforts inhabituels, à chaque remise en route. Je sentais bien qu'elle était fatiguée. Aujourd'hui a sans doute été la journée de trop. Le dernier arrêt-photo (celui qui a généré le cliché ci-dessus) lui a été fatal. La clé a eu beau tourner dans le Neiman, elle n'a reçu aucun écho. Plus de jus. Rien. Sinon le silence de la campagne.

"Pas glop, pas glop", aurait dit un héros de BD de mon enfance. L'assistance de mon assureur n'intervient qu'au-delà de 50 km du domicile, pas la peine d'espérer qu'une dépanneuse débarque. Heureusement, la Touraine est riche en âmes charitables qui, lorsqu'on agite le bras au bord des routes, ne font aucune difficulté pour s'arrêter. Et pas davantage pour sortir leurs câbles de la malle arrière (en effet, les Tourangeaux ne sont pas seulement gentils, ils sont aussi très bien équipés). C'est donc à un couple de retraités en Laguna gris métal - grand merci à eux s'ils nous lisent - que nous devons d'avoir pu "relancer la bête" et rentrer chez nous. Bon, j'en suis quitte pour une nouvelle batterie, ce qui reste un moindre mal. Mais il faudra tout de même que je m'interroge sur le fait que ma petite MG éprouve tant de difficultés à démarrer le matin. Jadis, je n'avais pas besoin de 6 ou 7 tentatives avant de l'entendre vrombir...

La mauvaise surprise n'aura donc pas duré bien longtemps, et le sourire n'a presque jamais quitté mon visage. Pareil pour la future maman. Car avant notre immobilisation forcée, nous avions pu admirer de bien sympathiques paysages, de Veretz à Bléré en passant par Azay-sur-Cher ou Cormery. Il n'y a pas à dire, même en cas de panne, la campagne ça nous gagne !